Dead J – Tíng Tái Lóu Gé

 

Dead J (aka  Shao Yanpeng) est un des fleurons de la musique électronique chinoise. Son dernier album, Tíng Tái Lóu Gé, sorti en 2011 et découvert il y a peu, nous transporte dans un monde qu’il juge lui même près du « vide », loin des « émotions humaines traditionnelles comme la joie ou la haine ». Il entreprend d’y mélanger des sonorités très différentes; certains aspects de la musique orientale y croisent des influences techno, d’indus et de noise rock.

Si l’album est assez difficile à appréhender il vaut vraiment le coup qu’on s’y attarde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :